Image Les étapes du raffinage du pétrole

Les étapes du raffinage du pétrole

Le raffinage est une étape cruciale pour le pétrole afin de le rendre commercialisable. Il existe d'ailleurs 3 procédures de raffinage de pétrole, mais lesquelles ?

Les processus de séparation

La séparation par le chauffage
La première étape du raffinage consiste à séparer les molécules par distillation atmosphérique. Cette étape commence par le chauffage du pétrole à 400 °C en vue de produire de la vapeur. Ces procédures s'opèrent dans une tour de distillation (de 60 mètres). Ainsi, les vapeurs remontent le long de la tour, mais les molécules lourdes restent. Des plateaux sont installés dans les différents niveaux afin de récupérer les liquides légers.

La récupération des matières séparées
Les composés les plus faibles en atomes se situent tout en haut. Ainsi, au sommet se trouvent les gaz, en l'occurrence le méthane (1 et 4 atomes) et le naphta (5 ou 6 atomes). Ensuite, au milieu se situent l'essence (7 et 11 atomes), le kérosène (13 atomes) ainsi que le diesel (plus de 25 atomes). Les fiouls lourds et le goudron sont localisés tout en bas.

Les processus de conversion

Le craquage catalytique
Le raffinage se poursuit avec les processus de conversion. Les molécules lourdes sont allégées afin de les rendre plus exploitables. Pour ce faire, ces molécules sont divisées en deux ou plusieurs molécules légères. Cette étape réclame l'utilisation d'un catalyseur (composé qui accélère une réaction chimique) pour le craquage catalytique. Soumis à 500 °C, 75 % des produits lourds se transforment en gaz. Il existe toutefois d'autres procédés de conversion.

L'hydrocraquage et le reformage
L'autre approche est nommée hydrocraquage. Cette méthode consiste à obtenir un composé plus léger grâce à l'ajout d'hydrogène. Ce procédé emploie des méthodes complexes d'extraction du carbone. Du reste, le reformage est une technique de conversion du naphta en essences de qualité supérieure. Par ailleurs, les méthodes de conversion consomment énormément d'énergie. Néanmoins, il est envisageable de modeler les caractéristiques des produits obtenus.

Les processus d'amélioration

L'élimination des molécules néfastes pour l'environnement
Il s'agit de la dernière étape du raffinage du pétrole vise à éliminer un maximum de molécules qui portent atteinte à l'environnement, notamment le soufre. D'ailleurs, l'Union européenne somme la limitation de soufre dans l'utilisation de gazole et essence. Ces procédures tiennent également à optimiser les technologies de traitement catalytique des gaz d'échappement des véhicules. Cette étape enlève de surcroît les produits des mercaptans (composant chimique sulfuré).

L'importance de l'exploitation avant le raffinage
Du reste, aucun raffinage de pétrole n'est envisageable sans exploitation. Heureusement, plusieurs sociétés pétrolières effectuent aujourd'hui l'exploitation de pétrole. C'est en effet le cas de l'entreprise HBS International, dirigé par Tarek Bouchamaoui, homme d'affaires originaire de Tunisie. Ce dernier a en effet entrepris plusieurs exploitations de pétrole afin de répondre le besoin en énergie à l'échelle mondiale. De plus Tarek Bouchamaoui étend ses activités pétrolières en dehors de la Tunisie, notamment en Égypte.